Publié le

Qustomer… découvrez notre carte de fidélité !

template3767À partir du 2 septembre, nous vous proposerons la carte Qustomer, une carte de fidélité unique que vous pourrez utiliser dans plus de 2500 magasins en Belgique !

Mais Qustomer, comment ça marche ?

Lorsque vous achetez un livre sur notre stand lors d’un salon ou d’un festival, nous vous proposerons la carte Qustomer.

1€ dépensé vous rapporte 1 points, et les points donnent accès à des récompenses, réparties comme suit :

  • 5 points : un marque-page
  • 15 points : un badge
  • 20 points : un miroir de poche
  • 125 points : un livre à moitié prix
  • 200 points : un livre au choix offert !

Vous pouvez choisir de dépenser vos points tout de suite, ou bien décider de les accumuler pour atteindre une plus grosse récompense !

Ce système présente plusieurs avantages :

  • Cette carte unique est acceptée dans plus de 2.500 magasins en Belgique, et ce chiffre ne cesse de monter ! Vous pouvez les consulter ici !
  • Il est possible de télécharger l’application Qustomer, vous n’avez alors même plus besoin d’une carte, votre smartphone suffit pour accumuler vos points
  • Elle est entièrement gratuite et valable à vie
  • L’enregistrement se fait en 1 minute top chrono et nous permettra de vous envoyer des promotions ou un cadeau lors d’occasions spéciales (Noël, anniversaire,…)

Désormais, cette carte sera acceptée dans tous les salons auxquels nous participerons, et ça commence ce weekend avec la Fête de la BD de Bruxelles, du 2 au 4 septembre au Parc Royal, Stand D23 !

Venez nombreux, et d’ici là, laissez-vous porter par l’ivresse… des livres évidemment !

Publié le

« Tu as oublié, Annabelle »… un second titre pour la collection Suspense !

« Tu as oublié, Annabelle », second titre de Christelle Colpaert Soufflet publié chez Livr’S Editions.

Après « Mémoires assassines », Christelle Colpaert Soufflet publie chez Livr’S Editions un second roman, toujours dans la collection Suspense.

La victime avait encore la bouche et les yeux grands ouverts, comme pétrifiée devant la mort. Annabelle poussa sur le menton du mort, mais la rigidité cadavérique l’obligea à forcer la pression pour fermer l’orifice. Les os de la mâchoire craquèrent.

Tortures venues tout droit du Moyen-âge, dangereuses arachnides et enquête policière difficile, un cocktail explosif qui vous emportera dans une spirale infernale.

Face avant couverture

La 4ème de couverture : 

Lille, 2014.

Des corps mutilés sont découverts, dans une mise en scène qui rappelle les techniques de tortures médiévales. Devant le sadisme et la complexité de l’affaire, le commissaire Briard décide d’associer deux de ses agents, Sam Starys, nouvellement muté dans son service, et Annabelle Briard, sa fille. La jeune femme, surnommée la femme-araignée par ses collègues, n’a pas un caractère facile et vit recluse, avec les arachnides les plus dangereuses, auxquelles elle voue une passion sans limite, négligeant les relations humaines. Dès les premiers échanges, Sam sait que leur collaboration ne sera pas simple. Entre horreurs et secrets, les deux capitaines vont devoir s’entendre pour comprendre et mettre un terme aux supplices qui semblent fasciner la jeune femme.

Envie d’en savoir plus à propos de l’auteure ? C’est par ICI !

Fan de suspense, d’ambiances glauques, de personnages tortueux et torturés ? Alors plongez dans son univers avec Mémoires assassines, et sa dernière parution Tu as oublié, Annabelle !

Publié le

Les nouvelles 2016, le thème des saisons !

Cette année encore, 12 nouvelles seront publiées dans le courant de l’année 2016 au format individuel et vendues exclusivement en salon et chez notre partenaire Créa City !  Deux nouveautés pour le thème et les auteurs… Cette année le thème des saisons a été choisi. L’hiver, le printemps, l’été et l’automne inspireront donc nos auteurs pour vous faire frissonner, de peur et de plaisir ! Seconde nouveauté, le nombre d’auteurs participants s’agrandit, avec l’arrivée de Sonia Coudert, Sylvie Ginestet, Valéry Hardiquest et Frédéric Livyns, qui rejoignent Geoffrey Claustriaux et Emilie Ansciaux dans cette belle aventure.

test

Janvier – En sommeil, d’Emilie Ansciaux (hiver)

Il ne restait plus que quatre kilomètres pour atteindre le chalet, quand plusieurs choses arrivèrent simultanément. Quelle était la probabilité que ces trois évènements se produisent au même moment ? Très faible sans doute, voire improbable. Pourtant… La voiture s’encastra dans l’un des arbres qui jalonnaient la route sinueuse de la forêt et le corps de Carine balança vers l’avant, traversa le pare-brise et fut projeté à plusieurs mètres dans la forêt.

 La Mélodie du Temps - CouverturegabaritA5-corrigéFévrier – La mélodie du temps, de Geoffrey Claustriaux (hiver)

La porte s’actionna au moment où je m’arrêtai devant le perron. Une fillette en robe blanche passa la tête dans l’ouverture et me fit signe d’approcher. Je ne le savais pas encore, mais cette fillette s’appelait Sarah. Elle me demanda si j’étais seul. Je répondis que oui et lui expliquai que normalement je n’avais pas le droit de me trouver là, que si le garde-chasse me trouvait j’aurais de gros ennuis…

L'Ancolie - CouverturegabaritA5-corrigéfaceavant

Mars – L’Ancolie, de Sylvie Ginestet (printemps)

Enfin, le printemps est de retour, enfin il est là ! Martin l’attendait avec impatience, les mois d’hiver furent froids et longs comme l’est son existence. Mais, aujourd’hui avec ce changement de saison, il est en droit d’espérer un peu plus de la nature. Là-bas au bout du chemin, il a planté une ancolie rouge. Cette fleur pleine d’espoir lui redonnera-t-elle le goût des choses ?

Sur+le+fil+-+CouverturegabaritA5-corrigé_titrejpegfaceavant

Avril – L’autre côté, d’Emilie Ansciaux (printemps)

Salia Tilmann – épuisée 7 déc. 2053 à 6 : 09 * Berlin Toujours pas de ravitaillement pour le centre… un demi-litre d’eau pour tenir sept jours à deux ! À ce moment seulement, Salia comprit le sens des mots placardés à travers toute la ville, symbole de leur toute puissance : « Rien n’est plus fort que l’Autorité ».

 Roca Sangre, Printemps - CouverturegabaritA5-corrigé

Mai – Roca Sangre, de Geoffrey Claustriaux (printemps)

Assis sur un rocher, les yeux perdus dans le lointain, Westley contemplait l’horizon qui rougissait. On aurait dit que le monde était en feu. La mer, calme, presque lisse, semblait attendre sa décision. Seul sur son caillou, le jeune homme était en proie au dilemme le plus important de sa vie. Son cœur lui disait de foncer mais, comme toujours dans ces cas-là, son cerveau y rechignait. Ses doigts se refermèrent sur le collier qu’il tenait au creux de la main et qui contenait deux photos se faisant face  : l’une était la sienne, l’autre représentait Alice. On aurait dit qu’ils se souriaient. Ils avaient l’air heureux. Un bonheur à présent disparu… 

Le temps d'un verre - CouverturegabaritA5-corrigé_titrefaceavant

Juin – Le temps d’un verre, de Sonia Coudert (été)

Pierre a toujours fait passer son travail avant le reste, son argent avant les femmes. Maintenant que l’âge le rattrape, il décide de changer ses priorités et profite de l’été pour faire une rencontre… rafraîchissante !

Dernier étage - CouverturegabaritA5-corrigé_titrefaceavant

Juillet – Dernier étage, d’Emilie Ansciaux (été)

Un bruit sourd retentit alors que l’ascenseur s’immobilisa brusquement, leur arrachant à toutes les deux un cri de surprise. Jeanne recule contre le mur, le visage tendu pendant que Cécile appuie sur le bouton du rez-de-chaussée, puis sur celui de l’ouverture des portes, sans aucun résultat. Elles sont coincées.

Roca Sangre, Été - CouverturegabaritA5-corrigéfaceavant

Août – Roca Sangre, de Geoffrey Claustriaux (été)

Une semaine s’était écoulée et l’été avait remplacé le printemps depuis que Westley avait retrouvé la terre ferme. Il avait d’abord passé deux jours à l’hôpital, deux jours durant lesquels il avait reçu la visite de son père. L’entretien avait été bref, le temps pour l’homme d’affaires de s’assurer que son fils se portait bien. Ce qui était le cas. Du moins physiquement. Car mentalement, c’était autre chose…

Pour la suite, il faudra un peu de patience, mais voici déjà le programme des réjouissances !

Septembre – La forêt des suppliciés, de Frédéric Livyns

Automne, octobre – La chute des feuilles

Automne, novembre – Yellow Brick Road

Hiver, décembre – L’étonnant testament de Tante Hortense